Doreur | GMH

Or. Deux lettres de majesté et de lumière. Les Egyptiens s’étaient déjà appropriés ce métal, insensible aux aléas du temps, pour faire honneur à leurs dieux éternels. Aussi, les hommes ont-ils pris l’habitude de rehausser les objets d’art et de culte en les revêtant de feuilles d’or. Bois, verre, pierre… Aucun matériau n’est privé de cette parure, devenue au XVIIIe siècle la signature du panache à la française.

#Doreur

DERNIÈRES ACTUALITÉS DU MéTIER

Toulouse : ils ressuscitent les fresques médiévales de la basilique Saint-Sernin

Après six mois de restauration, des peintures du XIIe siècle vont être de nouveau accessibles au public à la mi-février, dans la(…)

Lire

Abonnez-vous à la newsletter du GMH

RECEVEZ TOUTES LES NOUVEAUTÉS DES ACTEURS DU PATRIMOINE

Share This